Actualités

Journée internationale du handicap dans l’académie

Le Rectorat à choisi de positionner la journée internationale du handicap (qui tombait cette année un dimanche) le jeudi 14 décembre 2017.

A cette occasion, un focus a été fait sur les nouveaux dispositifs d’inclusion, les unités externalisées.

Jusqu’à présent, les jeunes en situation de handicap pouvaient bénéficier, au sein de notre académie, d’une scolarité en classe ordinaire, d’une scolarité au sein d’un dispositif ULIS (Unité localisée pour l’inclusion scolaire) ou d’unités d’enseignement installées au sein des instituts médico-éducatifs de Guyane.

Désormais de nouveaux dispositifs qui allient à la fois les potentialités d’une scolarisation en établissement scolaire ordinaire et l’apport thérapeutique et éducatif du médico-social, sont développés sur notre territoire.

En 2014, la première unité externalisée est apparue sur l’ouest guyanais dans le cadre du troisième plan autisme. Il s’agissait de l’unité d’enseignement maternelle qui s’est installée au sein de l’école Laure Polus de St Laurent-du-Maroni. Cette première unité externalisée constitue un lieu d’exercice commun de l’académie et de l’IME les Clapotis géré par l’ADAPEI. En effet au sein d’une unité externalisée, le travail ne se fait pas seulement en partenariat mais en symbiose. Les deux acteurs du dispositif, le médico-social et le pédagogique travaillent ensemble, conjointement. Le jeune, accueilli dans une unité externalisée, trouve à la fois une réponse à ses besoins médico-sociaux et à ses besoins d’apprentissage, tout en bénéficiant d’une inclusion complète au sein d’un établissement scolaire ordinaire.

Depuis 2014 et l’ouverture de cette première unité avec l’IME les Clapotis, une deuxième unité externalisée s’est installée sur Macouria au collège Antoine Sylvère Félix avec l’ITEP (institut thérapeutique éducatif et pédagogique) géré par SOS Alternance. Cette année, quatre nouvelles unités externalisées ont ouvert leur porte , trois avec la collaboration des SESSAD de l’ADPEP sur l’ouest guyanais (Apatou, Javouhey et Kourou) et une sur le lycée Melkior avec l’IMED Léopold Heder.

Désormais ce sont donc près de soixante jeunes qui bénéficient de ces nouveaux dispositifs et trouvent ainsi une meilleure réponse scolaire et thérapeutique à leurs besoins de développement.

Voir les photos de la visite de l’unité trouble des fonctions motrices au Collège Réeberg Néron

Partager cet article
Mise à jour : décembre 2017

Langues de Guyane



Bouquet Services

Le bouquet Services
©2013 Académie de la Guyane - Tous droits réservés